Alsace

Le 19 Mai 2017, la Section ALSACE s’est réunie au Restaurant SUZANNE, en accord avec l’Administrateur provisoire désigné par ordonnance du 21 septembre 2016, afin notamment de procéder à des élections, en vue  de nommer un PRESIDENT NATIONAL, un Bureau  et de compléter le Conseil d’Administration.

Roland DAHLEM, Président de la Section Alsace, a salué et remercié les participants à cette Assemblée, dont l'invité d'honneur, le Président National sortant Camille MARILLER. Il a adressé une amicale pensée et des vœux de bon rétablissement à toutes celles et à tous ceux qui n’ont pu être présents à cette assemblée.
Il a passé la parole au Président sortant Camille MARILLER, en lui  demandant de donner aux membres de la section les éléments et renseignements en sa possession, concernant  la situation de l’ANRP, tant  sur son état actuel que sur son éventuel avenir.
Camille MARILLER, avant de répondre à cette sollicitation, a remercié  toutes les personnes qui ont bien voulu répondre à cette invitation et a adressé une pensée émue à la famille de notre amie Paulette POTEAUX, récemment  décédée. Elle avait assisté à notre Assemblée Générale du 24 mai 2016.
" MERCI à Roland de m’avoir convié à cette réunion avec l’appellation et non le titre d’INVITE D’HONNEUR ». Ce  petit geste, unique parmi les sections, cette  marque d’amitié, oubliée lors de la dernière AG, revêt pour moi une grande importance et me touche très sincèrement. C’est vrai qu'aujourd’hui, nous  sommes à quelques jours du premier anniversaire du « tsunami » qui a ébranlé notre Association. Alors  c’est avec  beaucoup d’émotion que l’ancien Président national, devenu Président Sortant, mais certainement l’AMI sincère de beaucoup, va tenter de faire le point sur la situation actuelle de l’ANRP. Tout d’abord  je  dois reconnaitre ma part indirecte de responsabilité. En effet, après 32 ans d’adhésion au SYNDICAT, devenu ASSOCIATION, dont 6 années à la commission de contrôle financier et 11 années à la Présidence  Nationale, mes 90 ans en vue,  j’envisageais de passer "le  flambeau ". Hélas,  « pas  de repreneur ». Par contre, beaucoup d’actions de déstabilisation volontaires ou inconscientes, comme  la tenue d’une partie  du CA hors la présidence du responsable de  séance – ou l’établissement, sous  forme de brouillon d’un PV de carence – ou l’absence de la nomination des membres de la CCF.
Pour palier à cette carence, après consultation de personnes qualifiées, j’ai proposé de reconduire toutes les instances en place au 24 mai 2016 (décision prise lors de la précédente AG de mai 2015) - jusqu’au 31 décembre 2016, afin de procéder à de nouvelles élections. Les résultats, bien que légalement majoritaires en faveur de cette proposition étaient décevants (inscrits 25-votants 19- pour 10- contre 9) - Constatant que quatre membres du BN (pour d’autres  raisons), avaient voté contre cette proposition, j’ai décidé de démissionner de mon nouveau poste d’ADMINISTRATEUR. D’autres  administrateurs, élus le 24/05/2017 ont également démissionné portant à 9 le nombre d’administrateurs : donc impossibilité de décider.
Début septembre 2016 j’ai décidé  en ma qualité d’adhérent, de membre du bureau de la région d’Alsace et de Président national sortant de saisir le Tribunal de Grande Instance de Paris en vue  de la désignation d’un Administrateur Provisoire. Le dossier remis comportait une étude sur la situation patrimoniale de l’ASSOCIATION qui était saine et ne présentait aucune inquiétude pour plusieurs années.
Le dossier a été confié à Mme AUBIJOUX de l’étude de Maitre Béatrice DUNOGUE-GAFFIE. J’ai apporté ainsi que le personnel de l’ANRP, mon concours, dans la mesure de mes connaissances afin d’accélérer la mise en place d’élections. J’ai également rédigé la revue en novembre 2016, mais  elle n’a pu être imprimée et envoyée qu’en février 2017.
Au début de la deuxième quinzaine de mai 2017, j’ai appris que le mandat de l’ADMINISTRATEUR avait été reconduit pour une année, soit jusqu’au 21 mars  2018 et que le dossier avait changé de  gestionnaire et avait été confié à Mme Julie DUHAMEL du même cabinet.
Il faut souhaiter que de nouvelles élections soient rapidement mises en place et que l’ANRP retrouve son activité avec une équipe fortement motivée.
Il est certain  que les dommages notamment collatéraux, provoqués par cette crise, sont  considérables mais  non irréversibles à condition toutefois que la sincérité, la volonté d’agir dans l’intérêt général, et la solidarité reprennent la place que nos anciens leur avaient réservés.
BIENTOT NOUS  SAURONS SI  NOTRE ASSOCIATION EST MORTE OU SI ELLE COMMENCE UNE DOULOUREUSE CONVALESCENCE ET UN RETABLISSEMENT DURABLE. MERCI."          

A 11h45, le Président Départemental invite tous les participants à un verre de l'amitié, suivi d'un excellent repas, qui s'est déroulé dans la bonne ambiance et la convivialité habituelle.

Alsace1

 

Alsace2

Alsace3

Le PRESIDENT REGIONAL, Roland DAHLEM.

Article publié avec l'autorisation de l'Administrateur Judiciaire.