Retraités

A la suite de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, deux décrets ont apporté des précisions sur les tarifs d’hébergement en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) destinées à améliorer la transparence.
Les établissements sont désormais tenus de transmettre à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, chaque année avant le 30 juin, leur capacité d’hébergement -permanent et temporaire- et leurs tarifs.
Ceux-ci sont affichés sur le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr qui permettait déjà aux résidents de connaître leurs aides et de calculer la somme restant à leur charge.
Afin de permettre aux familles de comparer les prix des EHPAD, une liste des prestations minimales d’hébergement délivrées par ces établissements est établie. Le tarif d’hébergement communiqué doit inclure les prestations en question.

Socle de prestations relatives à l’hébergement comprises dans le prix :
- Gestion administrative du séjour (rendez-vous de préparation à l’entrée, état des lieux, document de liaison avec la famille,…) ;
- Mise à disposition de la chambre (individuelle ou double) et des locaux collectifs ;
- Accès à une salle de bain ayant au moins un lavabo, une douche et des toilettes ;
- Fourniture de l’eau, de l’électricité, du chauffage ;
- Entretien de la chambre et des parties communes ;
- Mise à disposition dans la chambre de prises télévision et téléphone ;
- Fourniture de trois repas, d’un goûter et d’une collation nocturne ;
- Fourniture et entretien du linge plat et du linge de toilette ;
- Accès aux animations et aux activités organisées dans l’établissement ;
- Organisation des activités extérieures.

Didier FABRE, Directeur Adjoint de la Direction Départementale de la Protection des Populations de la Drôme (Membre bienfaiteur), avec l'aimable autorisation de l'Administrateur judiciaire.