ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES DE LA POLICE

04 décembre 2018

ACHAT DE NOEL SUR INTERNET : Comment éviter de se faire arnaquer...

cadeaux-noel

Comme chaque fin d’année, de nombreux Français vont commander leurs cadeaux de Noël sur Internet. Les achats en ligne réservent parfois de mauvaises surprises : absence ou retard de livraison, objet cassé ou ne correspondant pas à celui commandé.
Pour éviter les désagréments, il convient de prendre quelques précautions :

- S’assurer de la fiabilité du site.
Choisissez une entreprise de e-commerce connue et située en France ou dans un pays de l’Union européenne. En cas de litige, les démarches sont plus faciles si l’entreprise se trouve sur le territoire national.

- Lire attentivement les conditions de vente.
Assurez-vous de la présence des conditions générales de vente et lisez-les attentivement. Vérifiez que le délai de livraison de votre commande est bien mentionné. Si ce n’est pas le cas, l’entreprise dispose d’un délai de trente jours à partir de la commande pour vous envoyer la marchandise.

- Faire attention au paiement.
Assurez-vous que le paiement est sécurisé. Pour cela, l’URL doit commencer par https.

- Etre vigilant au moment de la livraison
.
A la livraison du colis, ne signez pas le bon de livraison avant de vous être assuré, en présence du livreur, du bon état de l’emballage et du contenu. Si celui-ci est incomplet ou endommagé, vous pouvez refuser le colis ou l’accepter en mentionnant vos réserves sur le bon de livraison afin que l’article soit complété ou échangé.

Lorsque vous constatez, sur un site de vente par Internet, que des articles de marques connues sont proposés à des prix défiant toute concurrence, soyez sur vos gardes. Il peut s’agir de contrefaçons. Dans ce cas, il est préférable de renoncer à l’achat car vous risqueriez la confiscation, une amende douanière et une sanction pénale pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 300 000€ d’amende.

Enfin, si vous avez effectué un achat sur un site, si votre compte a été débité alors que l’article commandé n’a jamais été livré, prenez contact avec la : DD(CS)PP –Direction Départementale (de la Cohésion Sociale et) de la Protection des Populations, la Police ou la Gendarmerie.

Didier FABRE, Directeur Adjoint à la DD(CS)PP de la Drôme.

Posté par jlbzt à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 décembre 2018

LE REPAS DE NOEL 2018 DES ANCIENS DE LA PJ DE STRASBOURG ET DE LEURS AMIS

Noël1

Pour perpétuer la tradition vieille de plus de 35 ans, le trio responsable de cette  AMICALE a organisé ce 24 novembre 2018 la traditionnelle fête de NOEL, version 2018. Comme d’habitude de nombreux retraités de tous les services de Police de la Région  étaient présents ainsi que de nombreux actifs.

Le Président Marc PARRAS, accompagné de Christian NOIRIEL et de Gérard FREMINET, ont accueilli les nombreux participants parmi lesquels se trouvaient Mr ALLAIN, Directeur Interrégional de la Police Judiciaire du Grand Est mais également son adjoint, ainsi que trois  magistrats ayant exercé des fonctions en Alsace, en étroite collaboration avec les services de police.

Mr QUINTILIANI Jean-Charles, Conseiller municipal et Mr le Docteur TACHY Elias  épicurien ont marqué par leur présence, leur amitié et leur sympathie envers les services de police et plus particulièrement pour les anciens de la police judiciaire.

Les membres de notre Association avaient été cordialement invités et ils ont été nombreux à répondre favorablement à cette invitation.

Après un cordial apéritif pris à la cafétéria du Restaurant administratif AGRICAS, le Président PARRAS prend la parole pour remercier les participants, dont certains viennent de très loin, afin de témoigner toute leur amitié et leur attachement à cette Amicale de policiers en retraite qui maintient cette forte camaraderie sincère.

Il rappelle que cette Amicale a été créée il y a 35 ans par Camille MARILLER et  s’efforce avec la nouvelle équipe de maintenir cette réunion avec cet esprit de policier, qui a toujours voulu garder ce besoin de solidarité et de fraternité.

Invité à prononcer quelques mots, Camille MARILLER précise que c’est avec une forte émotion qu’il adresse à tous ses anciens « compagnons d’armes », à tous ses amis, venant de tous les « horizons », à tous les participants en précisant que cette forte présence soit une preuve émouvante de fraternité et de  solidarité, mais également un témoignage de bons souvenirs.

Il précise en saluant les convives : " Je  suis fier de votre soutien, par votre présence, à ce trio dévoué –MARCO-CHRISTIAN-GERARD-  qui mérite toutes nos félicitations et mon vœu le plus profond est qu’il puisse continuer avec autant de réussite."

Mr ALLAIN, Directeur de la Police Judiciaire de STRASBOURG remercie les  organisateurs pour la réussite de cette fête en précisant que c’est toujours avec  beaucoup de plaisir qu’il participe à ces réjouissances.

" Il est évident que la solidarité et la fraternité animent tous les participants à ces réunions ". Il félicite chaleureusement le Président et toute l’équipe pour cette belle réussite.

AMI1

AMI2

AMI3

AMI4

AMI5

AMI6

AMI7

AMI8

AMI9

AMI10

AMI11

 

 

Posté par jlbzt à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2018

Hébergement pour personnes âgées : les tarifs 2018 disponibles en ligne...

Retraités

Publié le 28 novembre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre).

Vous recherchez un établissement pour un parent dépendant et vous souhaitez savoir combien cela va coûter ? Le site internet pourlespersonnesagees.gouv.fr met à votre disposition un annuaire des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) et des résidences autonomie en indiquant leurs principales caractéristiques notamment celles concernant les prix pratiqués en 2018.

Les tarifs 2018 des Éhpad (anciennement dénommés maison de retraite) et des résidences autonomie sont consultables sur l'annuaire du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Le prix moyen d'un hébergement permanent en Éhpad en 2017 était de 1 953 € par mois. Cela signifie que la moitié des Éhpad facturait un prix mensuel inférieur à 1 953 € et que l'autre moitié facturait un prix supérieur à 1 953 €. Ce prix prend en compte le coût de l'hébergement pour une chambre seule et le tarif dépendance correspondant au tarif GIR 5-6 (c'est-à-dire le prix minimum à payer par tous les résidents d'un Éhpad).

Les écarts de prix entre les établissements peuvent être importants. Ainsi, 10 % d'entre aux facturent un prix mensuel inférieur à 1 674 € par mois et 10 % facturent un prix supérieur à 2 819 €.

Différents facteurs expliquent la variabilité des prix.

  • Le statut juridique :
    • public : 1 818 € ;
    • privé non lucratif : 1 962 € ;
    • privé commercial : 2 678 € ;

  • La zone d'implantation géographique :
    Et aussi : l'habilitation ou non à l'aide sociale, l'ancienneté du bâti, le nombre de places.
    • dans une commune rurale : 1 856 € ;
    • dans une ville isolée : 1 865 € ;
    • dans une ville-centre : 1 949 € ;
    • dans une banlieue : 2 223 €.

    Le prix d'une place en Éhpad en hébergement permanent est plus élevé dans des départements très urbanisées comme Paris, les Hauts-de-Seine, les Yvelines, le Val-d'Oise, l'Essonne, le Val-de-Marne, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône.

Plusieurs aides publiques peuvent venir diminuer le coût de la facture en Éhpad :

Depuis décembre 2016, la loi d'adaptation de la société au vieillissement oblige les Éhpad à transmettre leurs prix au moins une fois par an à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) qui les affiche ensuite dans l'annuaire du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr afin de renforcer la transparence de l'information sur les prix pratiqués dans les Éhpad.

Les établissements doivent transmettre leurs prix au plus tard le 30 juin de chaque année et sont invités à les mettre à jour en continu à chaque changement. En 2018, 89 % des Ehpad et 68 % des résidences autonomie ont actualisé leurs prix affichés dans l'annuaire.
(Source : Service-public.fr).

L'ANRP (J-Luc BAZART, administrateur du blog).

Posté par jlbzt à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2018

Décès de Roger MIGNEMI

Notre ami Roger MIGNEMI nous a quittés le 08 novembre 2018 et ses obsèques ont eu lieu le 14 novembre 2018 en l’église Saint Vincent de Paul à Strasbourg Meinau.

De la même génération et  bien que résidant dans « la France de notre enfance », nous ne nous sommes pas connus « là-bas » à cette  époque car Roger était de l’est et moi de l’ouest.

C’est 1962 et le Service Régional de Police Judiciaire de Strasbourg où nous avons été affectés qui nous ont rapprochés et forgé une amitié qui n’a fait que se renforcer.

Très rapidement, sa compétence, son ardeur, sa camaraderie l’ont conduit à assumer la responsabilité d’un service important : l’Identité Judiciaire. Connu pour sa serviabilité, son sens de l’humour et son penchant pour l’écriture subtile, il avait également su conserver l’estime et l’amitié de tous.

Décoré de la médaille militaire, il s’est investi au sein de notre association où il occupait un poste de membre du bureau de la section Alsace devenue Grand Est et j’ai pu apprécier son dévouement sincère.

ANRP20181108_MIGNEMI_Roger1

C’est un véritable ami qui nous quitte mais Roger restera toujours dans notre cœur et dans nos pensées.

Au nom de la totalité des membres de l’ANRP, j’adresse à son épouse Françoise, à ses enfants et à toute sa famille toutes nos sincères condoléances.

Le Président National, Camille MARILLER.

Posté par jlbzt à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2018

Vente de calendriers, méfiez-vous des faux vendeurs...

I2921

En cette fin d'année, les arnaques sont nombreuses pour vous vendre des calendriers à domicile. Le ministère de l'Intérieur vous rappelle quelques réflexes simples pour vous prémunir de ces faux vendeurs qui se réclament de divers organismes (Poste, pompiers, éboueurs, associations caritatives, mairie ou communauté d'agglomération...) et qui cherchent à vendre des calendriers qui n'ont aucun lien avec ces organismes.

Le ministère de l'Intérieur vous incite à la plus grande prudence et vous délivre un certains nombre de bons réflexes à adopter : 

- demander au vendeur sa carte professionnelle ; 

- ne pas laisser entrer un inconnu à votre domicile ; 
- vérifier que le logo officiel de l'institution figure sur le calendrier ; 
- ne pas hésiter à alerter les personnes âgées ou isolées de votre entourage de ce genre de démarchage ; 
- signaler tout comportement suspect ou insistant au 17.

I2923

Source : Lettre service-public n° 905 - Publié le 13 novembre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

L'ANRP (JLB)

Posté par jlbzt à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Recherche de bénévoles pour un téléthon dans les Yvelines...

URGENT !

Mme MONTARDIER Isabelle, organisatrice du TELETHON à COIGNIERES (Yvelines) – ACCREDITATION 078ED13 – qui se déroulera le 8 décembre 2018 de 09h00 à 17H30 - sollicite l'aide de notre association pour cette action de solidarité et recherche des bénévoles, anciens policiers.

Les besoins sont :

- 2 personnes au niveau du stade de football pendant le tournoi,
- 2 personnes à l'entrée du gymnase du Moulin à Vent,
- 2 personnes tournant à la fois sur la piste de course à pieds et à l'intérieur du gymnase.

Si intéressés, PRENDRE DIRECTEMENT CONTACT avec madame MONTARDIER Isabelle : telethoncoignieres@laposte.net ou par téléphone : 06.83.39.57.79 (Mairie de COIGNIERES).

L'ANRP

Posté par jlbzt à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2018

Manifestation du 17 novembre 2018 - Augmentation du prix des carburants

Station service

Mi-octobre 2018 nous avons publié sur notre blog l’article ci-dessous concernant l’augmentation fulgurante des carburants, conséquence principale de l’évolution de la TICPE. La hausse vertigineuse ne devrait pas être une surprise puisqu’elle est prévue et décidée pour également jusqu’en 2022.

En mai 2018, les taxes comptent pour 61,4% du prix du litre d'essence SP95 et 58,6% du prix du litre de gazole à la pompe. Il s’agit de loin de la première composante du prix de l’essence et du gazole. Notons que la part des taxes augmente mécaniquement avec la baisse des cours du pétrole, et inversement (compte tenu du montant fixé par litre de la TICPE, principale taxe sur les carburants).

Deux taxes principales s’appliquent sur le prix hors taxes de l’essence et du gazole en France : la TICPE et la TVA. C’est la différence du montant de la TICPE applicable à l’essence et au gazole qui explique l’essentiel de la différence de prix à la pompe entre ces deux carburants

Tableau TICPE
Nous avons recueilli quelques renseignements concernant cette TICPE pour vous permettre éventuellement de mieux comprendre la  hausse des carburants :

La Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques (TICPE) remplace depuis 2011 la TIPP (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Pétroliers). Il s’agit d’un droit perçu par l’Etat sur la consommation de produits énergétiques, principalement les produits pétroliers.
Comment ça marche ?
La TICPE s’applique à tout produit utilisé comme carburant pour moteur, à l’exception du transport fluvial de marchandises, et avec des niveaux d’exonération pour plusieurs secteurs d’activité (transport public, taxis, agriculteurs…). Elle est prélevée sur les volumes vendus, non sur le prix de vente : son montant est donc fixe pour chaque unité vendu. UNE AUGMENTATION DU PRIX BARIL ENTRAINE NATURELLEMENT UNE AUGMENTATION DE LA TICPE.
Depuis 2007, la part régionale de la TICPE est votée chaque année par les conseils régionaux et l’Assemblée de Corse, concernant les supercarburants et le gazole dans le cadre du transfert aux régions de dépenses jusqu’alors assurées par l’Etat. De plus, depuis 2011, les conseils régionaux et l’Assemblée de Corse peuvent majorer la TICPE applicable aux carburants vendus sur le territoire dans la limite de 0,73 €/hl pour les supercarburants et de 1,35 €/hl pour le gazole.

Quels taux ?
Le bulletin Officiel des douanes n° 708 du 29/12/17 fixe le taux de la TICPE a compter du 1er janvier 2018 (SP 95/E10 passe de 62,85% à 67 ,02%) http://douane.gouv.fr/articles/a12285-carburants-gazole-super-e10-taux-de-taxe-par-region

Combien ça rapporte ?

D’après le Ministère de la Transition écologique et solidaire, la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE, hors taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel - TICGN) d’origine fossile (anciennement TIPP) représentait au total 26,3 Md€ de recettes en 2015, soit 70 % des taxes sur l’énergie. Ces recettes sont réparties entre l’Etat, les régions et les départements (au titre de compensation pour les transferts de compétences). D’après le PLF 2018, elle a rapporté 10,4 milliards d’euros à l’Etat en 2017 et devrait rapporter 13,3 milliards d’euros en 2018 (recettes fiscales nettes).

Historique
A l’origine de la TICPE se trouve la TIP (Taxe Intérieure Pétrolière), mise en place en mars 1928 afin d’organiser l’industrie du raffinage en France. La TIP voit ses revenus considérablement croître dans les années 1970, suite aux chocs pétroliers de 1973 et 1979.
En 2011, le nom de cette taxe a été changé de Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Pétroliers à Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques, car elle s’applique également à des sources d’énergie qui ne sont pas d’origine pétrolière.
Le 28/09/2018 à 09h47 un article de Fred TANNEAU/AFP a été publié sur internet intitulé : TICPE : La discrète poule aux œufs d'or fiscale, un peu de lumière sur cet impôt qui se voit si peu : la TICPE.
La TICPE (Taxe Intérieure sur la Consommation de Produits Energétique) est une taxe assez peu connue du grand public et pourtant elle rapporte à Bercy. D'autant plus qu'elle connaîtra une forte hausse en 2019. Le gouvernement a parlé d'une hausse de 1,9 milliard d'euros mais elle concerne uniquement les ménages. En ajoutant ce que payent les entreprises, on dépasse 4 milliards d'euros de hausse en 2019.
Cette TICPE constitue toujours une grosse recette pour Bercy : 17 milliards d'euros mais c'est seulement la part des recettes d'Etat. Il faut ajouter celle qui va aux régions et aux départements. Au total, cette taxe rapporte environ 35 milliards d'euros, soit autant que la recette d'Impôt sur les sociétés.
Les régions ont aussi la possibilité de la majorer entre 0,73 centime et 1,35 centime en fonction des carburants. En deux ans, la TICPE aura augmenté de 63%. Sur 1€ de carburant plus de 50 centimes part en TICPE. Selon l’Insee : entre 2018 et 2022 le budget moyen annuel en carburant des Français va passer de 1 700 à 2 000 euros. En fait la TICPE est un peu comme la TVA : ces impôts qui ne font pas débat mais qui sont des machines à cash.

Sélectionné pour vous :Nicolas Doze : Pouvoir d'achat, l'échec politique - 01/11/18
" Les droits d'accise sont un bonheur de Bercy. Ces impôts indirects sur la consommation (tabac, alcool, pétrole...) rapportent gros. Tout cela étant justifié par des bons sentiments d'intérêt général."

La TICPE risque encore d'augmenter. Car il y existe en France, une certaine culture de la taxe énergétique. En 1928, la TIP (Taxe intérieur pétrolière) voyait le jour et a augmenté au fur et à mesure.
Puis la TIPP a été créée devenant la TICPE en 2011 pour intégrer du non-pétrolier comme les biocarburants, au carburant et au fioul. Ensuite, en 2014 : TICPE intègre une composante carbone (Montant amené à atteindre 100 €/t de CO2 en 2030). La TICPE est la taxe carbone.
En France, une « composante carbone » a été introduite en 2014 dans les taxes portant sur la consommation d’énergies fossiles (TICPE, TICGN, TICC). Également qualifiée de « contribution climat énergie », son montant est proportionnel aux émissions de CO2 des dites énergies et peut à ce titre être qualifiée de « taxe »carbone.
Reste que la TICPE est une aubaine. Zéro « nouveaux impôts ». Cela n'empêche pas d'augmenter les anciens. Effectivement cette taxe sous cette appellation existe depuis 2011.Les prévisions de son augmentation sont faites jusqu’en 2022. Pour 2019 le vote doit avoir lieu avant la fin 2018.

Vous pouvez ainsi en utilisant le tableau officiellement prévisionnel après le vote (bulletin des douanes fin décembre 2018) calculer le montant de votre budget carburant pour 2019 et vérifier s’il est en hausse ou en baisse.

SI VOUS SOUHAITEZ MANIFESTER LE 17 NOVEMBRE VOUS POUVEZ AU MINIMUM ET TOUT SIMPLEMENT POSER DE FACON VISIBLE VOTRE GILET JAUNE DANS VOTRE VOITURE AFIN QU IL SOIT VISIBLE, EXPRIMANT AINSI LEGALEMENT VOTRE AVIS.

L'ANRP

Posté par jlbzt à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2018

Assemblée générale de la section Alsace...

Elle s’est tenue le 26/10/2018 à 10h00 SALLE DE LA BOURSE à STRASBOURG.

Etaient présents : 4 DELEGUES,
Absents excusés : 2 DELEGUES.                                                                                                                          

Roland DAHLEM, Président de la Section du Bas-Rhin ouvre la séance. Il salue et remercie les participants à l’Assemblée générale et adresse ses amicales salutations à toutes celles et à tous ceux que des problèmes de santé empêchent d'être parmi nous, notamment nos amis Roger MIGNEMI et Bernard PREAUX. Il adresse également ses cordiales salutations à ceux que des impératifs personnels empêchent d'être présents, ainsi qu’aux nouveaux adhérents qui se trouvent dans cette salle. Il demande un moment de silence à la mémoire des collègues et amis disparus.
Il fait le point sur la section du Bas Rhin qui continue à bien se porter, malgré le séisme qui s'est abattu sur l' ANRP. Il précise que ceci est le résultat d'un travail important d'une équipe renouvelée, motivée, mais également la logique d'une perpétuelle quête d'adhérents de la part de celles et de ceux qui se montrent persévérants et combatifs, afin de réussir à faire de cette section ce qu'elle est, à savoir une section forte. Elle n'a pas subi de démissions, et arrive à recruter des adhérents, ce qui est très encourageant. Il invite les participants à les imiter et à trouver des adhérents susceptibles de prendre une part active en  prenant  des responsabilités au sein de notre association, afin de défendre les intérêts des retraités, des veuves et des veufs dont l'avenir du régime de retraite est sans cesse menacé. Qui sinon va garantir la quiétude et la sérénité de tous ces adhérents qui ont mérité une retraite tranquille, qui sont ponctionnés à tout va : CSG, hausse des carburants, perspective d'augmentation généreuse de 0,3%, etc. Ces mesures montrent à quel point il est urgent de rappeler que l'union fait la force, et qu'il faut être nombreux et avoir une association forte afin de faire entendre la voix de ces retraités qui selon nos gouvernants, sont des nantis, devant absolument être mis à contribution, et que des années noires semblent encore attendre. Il rappelle qu'il faut continuer les efforts engagés, car c'est à tous qu'appartient  l'avenir. Il passe la parole au Président National Camille MARILLER.

" C’est avec plaisir que je prends la parole, car aujourd’hui est un grand jour pour l’ANRP et pour tous ceux qui ont contribué discrètement mais efficacement à sa renaissance."
Après avoir souligné l’importance de cette réunion en remerciant les participants et en particulier les nouveaux adhérents qui par leur présence apportent un énorme  soutien, le Président dresse un bref rappel de la situation. Il évoque les causes du 24 mai 2016 en précisant qu’elles étaient prévisibles dès la tenue du CA de 2014. " Au vu de certains comportements, de propos, d’écrits, dès l’annonce de ma non-représentation au poste de Président National. Il était facile de  déceler les intentions d’une minorité d’Administrateurs en constatant pour certains leur comportement indigne (bousculade d’une personne handicapée, absence des  épouses logées dans la région, etc.)
Dès le 1er juillet 2016, il était possible de saisir le TGI DE PARIS, afin d’obtenir la  désignation d’un ADMINISTRATEUR. Cela a été fait sur une feuille de papier mais elle a été rejetée n’étant pas conforme à la législation en cours.
Le 21 septembre 2016, avec l’aide d’un avocat, j’ai adressé une requête à Mr le Président du TGI de PARIS. L’ordonnance a été prolongée plusieurs fois et a pris fin le 26 juin 2018.
Les élections du 15 mars 2018, organisées par l’Administrateur, ont été un véritable  échec, probablement par le désintéressement de certains et par le comportement de certains de la section Moselle. 
J’ai alors déposé ma candidature pour le poste de Président avec le soutien d’un groupe important permettant de nouvelles élections pour le 26 juin 2018."

Le Président dresse un état de la  situation de l’ANRP lors de la prise de fonction de la nouvelle équipe :
Plus de compte bancaire - Plus de secrétariat - Situation administrative désastreuse au niveau du siège suite à la gestion par l'Administrateur - Fermeture pour congés payés, etc. Il indique les mesures prises qui ont constitué LA PREMIERE PHASE : Embauche d’une secrétaire - Rétablissement  des règles de travail - Organisation du service – Tenue de la comptabilité  - Compétence  de Mme Passerieux - Ouverture  d’un compte au CREDIT MUTUEL - Remise  en place  de la  comptabilité - Modernisation des fichiers - Appel à  cotisations - Contacts  avec  les  adhérents en défaut de paiement - Rédaction et diffusion de la revue -  Règlement du dossier Moselle…Grand Est. Il indique  ensuite  les prévisions  concernant les  prochains  travaux  baptisés LA DEUXIEME PHASE :    Le dossier SAINT LAURENT - Les résultats d'un long procès – Les mesures de protection prises – Etude de la suite à donner.   
APRES LA FIN DE L’ANNEE : ORGANISATION D’UNE AGO EXTRAORDINAIRE AVANT FIN 2018 - Dépôt de candidatures liée à l’opération « recrutement » - Approbation  des  nouveaux  statuts  revus et modifiés en application de la loi 1901, avec la compétence de professionnels en la matière - Réorganisation des sections, etc. 
INTERVENTION IMMEDIATE SUITE AUX SUGGESTIONS LEGALES ET VALABLES DE TOUT ADHERENT RETRAITE OU BIENFAITEUR.

Le Président National conclut : " La tâche est peut-être trop lourde, trop importante pour certains mais j’en suis convaincu, elle ne l’est pas pour tous les membres qui composent notre nouvelle équipe. C’est pourquoi je tiens à  remercier tous mes anciens et nouveaux compagnons de route avec une mention toute particulière pour Roland DAHLEM. MERCI POUR VOTRE ATTENTION. ENSEMBLE, TRES RAPIDEMENT, NOUS DONNERONS A L’ANRP LA PLACE QU'ELLE MERITE ! "

Le président DAHLEM ouvre les débats. Des questions concernant notamment la pension de réversion sont posées et les réponses sont fournies par le Président MARILLER.

Renouvellement  du bureau  départemental :

Le bureau composé de DAHLEM, MARILLER, MIGNEMI, FREMINET, DECHASSAT, MONTOYA et LEHMANN, (représentant des membres bienfaiteurs), est élu à l'unanimité.

Le Président lève la séance à 11 heures 45, et invite tous les participants au verre de l’amitié, puis au repas qui s’est pris dans la convivialité et la bonne humeur.

QUELQUES PHOTOS DE CETTE JOURNEE :

2018-11-03_162509

 

2018-11-03_162636

 

2018-11-03_162734

 

 

Posté par jlbzt à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2018

Arnaques aux faux sites administratifs

Attention_Arnaque

Les démarches administratives sont en principe gratuites (à l’exception des passeports et cartes nationales d’identité). Ainsi, se procurer un extrait de casier judiciaire ou d’acte de naissance ne coûte rien. Les démarches se font à partir de la plate-forme www.service-public.fr
Des sites privés proposent, moyennant paiement, d’effectuer la démarche à la place de l’usager. Cela n’est en rien répréhensible, à condition que :

  • le site privé ne prenne pas l’apparence d’un site officiel,
  • le document parvienne directement chez l’usager,
  • une information claire sur la nature de la prestation et son coût ait été donnée à l’usager.

Attention : L’usager dispose d’un délai de rétractation de quatorze jours. Il peut toutefois demander expressément que la prestation soit exécutée avant la fin de ce délai.

Les sites marchands sont nombreux et certains se font passer pour des sites officiels. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes sont abusées par ces arnaques en ligne. Aussi convient-il de se montrer prudent lorsqu’on vous demande de payer pour obtenir un document. La présence du drapeau tricolore ou de la Marianne ne constitue pas une garantie de la fiabilité d’un site. Il en est de même de la terminaison .fr.

Faux-sites-administratifs

Quelques conseils pour éviter de se faire arnaquer :

  • Consulter en premier lieu le site www.service-public.fr sur lequel on trouve tous les sites officiels suivant le document que l’on recherche ;
  • Savoir que les sites officiels n’apparaissent pas forcément en tête des résultats de recherche ;
  • Vérifier l’adresse. Les sites officiels se terminent toujours par  .gouv.fr ;
  • Consulter les mentions légales du site afin d’identifier sa nature et son exploitant ;
  • Lire attentivement les conditions générales de vente qui lieront le professionnel et le consommateur ;
  • Vérifier, avant toute démarche, le caractère payant ou non de la prestation ;
  • Ne jamais donner ses coordonnées bancaires avant d’avoir procédé à cette vérification.

Si, malgré ces conseils, vous êtes victime d’une arnaque, signalez- le à la DD(CS)PP -Direction Départementale de la (Cohésion Sociale et de la) Protection des Populations-.

Didier FABRE, Directeur Adjoint à la DD(CS)PP de la Drôme.

 

Posté par jlbzt à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2018

Recherche de conducteurs...

 

Keolis_Logo

La Société Keolis recherche des candidats H/F pour des postes de conducteurs afin de transporter des enfants et des adultes handicapés pour les deux sociétés suivantes :

Les Coccinelles (Ile de France) - Adresse : 33 rue Ernest Renan 94200 IVRY SUR SEINE,
Les Kangourous (Ile de France) - Adresse : 7 rue Henri Barbusse 93370 MONTFERMEIL.

Il s'agit de CDI à temps partiel, en Ile de France, avec garde du véhicule à domicile (véhicules légers).

Keolis est un opérateur privé de transport public franco-québécois du secteur des transports de voyageurs. Il exploite des réseaux de bus, métros, tramways, cars, vélos en location, parkings, de navettes maritimes, funiculaires, trolleybus ainsi que des services aéroportuaires.

Téléphone : 06 25 20 14 31 - Mme Janette PAGNIER.

Posté par jlbzt à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :