ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES DE LA POLICE

14 mai 2019

ADHÉSIONS ANRP : REJOIGNEZ-NOUS...

L’Association Nationale des Retraités de la Police (A.N.R.P.) a été créée en 1956. Son objectif n’a pas changé depuis sa création : regrouper les Retraités de la Police, les Veuves et Veufs des Retraités, en vue de défendre leurs intérêts moraux et matériels.Son action est indépendante de tous les partis politiques, des groupements philosophiques, religieux ou syndicaux, et du gouvernement.
L’A.N.R.P. est fidèle à sa devise « SOLIDARITÉ et BIEN-ÊTRE » qui guide ses actions quotidiennes afin de réconforter et soulager les personnes qui se trouvent dans la détresse morale, physique et financière.

C’est grâce au dévouement de nos adhérents que nous pouvons remplir cette action. Concrètement cela se manifeste par :

-          Apporter un soutien financier à nos membres actifs (secours décès, secours exceptionnel) grâce à notre Caisse de Solidarité alimentée par les dons de nos adhérents ;

-          Être à l’écoute et aider nos adhérents en leur fournissant un support administratif pour tous renseignements de sa compétence ;

-          Regrouper nos membres Retraités, Bienfaiteurs et Amis en organisant des rencontres conviviales et festives par l’intermédiaire de nos Sections Départementales ;

-          Organiser une tombola annuelle pour alimenter notre Caisse de Solidarité et faire gagner à nos adhérents 1 séjour d’une semaine pour 2 personnes ;

-          Obtenir des avantages pour nos adhérents en signant des partenariats afin d’améliorer leur quotidien ;

-          Publier des informations précises et contrôlées, avec à l'appui le détail des textes de loi sur les sujets qui concernent le quotidien des Retraités de la Police et sur ceux qui sont susceptibles d'intéresser tous nos adhérents et notamment nos membres Bienfaiteurs dans notre revue trimestrielle gratuite « Informations Police » et/ou dans notre blog http://anrp75.canalblog.com.

Notre Association est ouverte à tous : à nos Retraités de la Police, à leurs Veuves ou Veufs et à nos Bienfaiteurs.

Aidez-nous à pérenniser nos actions, en adhérant à notre Association. C'est principalement grâce au soutien de nos amis Bienfaiteurs que cette Solidarité peut fonctionner.
Notre cotisation annuelle, au taux unique de 45 €, ou de 25 € pour les Veuves ou Veufs, est exclusivement utilisée pour la gestion de l'Association et pour la Solidarité. Des dons d'un montant inférieur ou supérieur peuvent également être faits.

Avec vous, TOUS ENSEMBLE, nous pourrons remplir notre action de Solidarité dans la Joie et la Fraternité, alors REJOIGNEZ-NOUS.

2019-05-14_164755

Posté par jlbzt à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Nomination de Mr. ALLAIN à la DIPJ LYON

ALLAIN_Christophe

Le Contrôleur général Christophe ALLAIN est nommé à Lyon où il prend en charge la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire (Auvergne - Rhône–Alpes), à compter du 13 mai 2019, après neuf années passées aux commandes de la DRPJ du Grand-Est à Strasbourg.

Les Dernières Nouvelles d’Alsace, dans l’édition du 11 mai 2019, lui ont rendu un grand et solennel hommage en soulignant ses qualités professionnelles reconnues par tous et plus particulièrement lors d’évènements difficiles et douloureux, notamment lors de l’attentat de décembre 2018 ou de l’affaire Sophie LE THAN.

Cet hommage fait l’unanimité tant auprès de la population du Grand-Est que des policiers de tous les services.

« C’est en tant que Président national des retraités de la Police nationale, mais aussi ancien président de l’Amicale de la police judiciaire, puis Président de l’Amicale des anciens de la PJ de Strasbourg et de leurs amis, que je lui adresse toutes nos  félicitations pour cette promotion. Je voudrais en quelques mots d’une grande intensité dire combien nous avons toujours apprécié votre solidarité et votre écoute, votre présence lors des petites fêtes traditionnelles ou sportives, qui ont toujours eu des résultats très positifs. C’est pourquoi, à l’unisson, nous disons de vous : « c’est un grand chef, avec respect et amitiés. Je vous dis félicitations et à bientôt.»

Camille MARILLER.

Posté par jlbzt à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2019

Hausse des carburants "Le cauchemar continue" !

Station service

Publication du 05/04/2019.
Les prix des super ont encore grimpé de quelques centimes en l'espace d'une semaine. Semaine après semaine, les prix à la pompe poursuivent leur envolée, en particulier le super qui n'est plus qu'à 3 centimes du pic atteint en octobre 2018.

Le cauchemar continue. Non seulement les prix des carburants ont augmenté la semaine dernière, selon les relevés hebdomadaires officiels datés de vendredi dernier 5 avril. Mais en plus, la hausse est parfois salée.
Le litre de gazole, qui s'affichait en baisse dans notre relevé précédent, augmente à nouveau mais de façon contenue : il s'affiche en moyenne nationale à 1,461€, soit 0,4 centime de plus que la semaine précédente.+5 centimes en deux semaines!

Par contre, en qui concerne les essences, rien ne va plus. Le prix des trois "super" fait un bond d'environ 2 centimes, après avoir déjà pris 3 centimes de plus la semaine précédente! Le SP95-E10 repasse allègrement le cap de 1,50€ pour atteindre 1,517€, soit +1,8ct. Et même +6,8cts en un mois. Même tendance pour le SP95, qui prend +2,1cts d'un coup (à 1,546€), et pour le SP98 désormais à plus de 1,60€ (+2cts). Depuis le 1er janvier, la flambée pour les essences dépasse carrément les 13 centimes !

Pourquoi une telle flambée? Toujours parce que le cours du baril de Brent poursuit sa "remontada" : il vient de franchir le cap des 70 dollars à Londres, soit pratiquement 63€ le baril. A comparer aux 47,33€ en vigueur le 1er janvier dernier, cela représente un bond de 33% !
Bref, on n'a pas fini de payer plus cher son carburant. D'autant qu'à tous les éléments contribuant à soutenir les cours s'ajoutent désormais les troubles en Lybie. Seul espoir en vue : la Russie envisagerait de rouvrir un peu ses vannes cet été...

L'évolution des prix à la pompe : Relevés effectués le vendredi 5 avril 2019.

Voici le tableau d'évolution des prix des carburants en station :
Gazole : 1,461 € (+ 0,4 ct)
SP95-E10 : 1,517 € (+ 1,8 ct)
SP 95 : 1,546 € (+ 2,1 cts)
SP 98 : 1,601 € (+ 2 cts)

GPL : 0,848 € (+ 0,9 ct)

Dans tous les réseaux de distribution (réseaux de pétroliers et grandes surfaces) par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie, publiés lundi 8 avril (évolution par rapport au vendredi précédent). Prix de l'E85, selon le site Prixdubaril.com : 0,694€.

L'évolution des prix à la pompe : Relevés effectués le vendredi 25 janvier 2019.

Voici le tableau d'évolution des prix des carburants en station :
Gazole : 1,418 € (+ 1 ct)
SP95-E10 : 1,41 € (+ 0,5 ct)
SP 95 : 1,435 € (+ 0,3 ct)
SP 98 : 1,494 € (+ 0,6 ct)
GPL : 0,842 € (stable)

Dans tous les réseaux de distribution (réseaux de pétroliers et grandes surfaces) par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie, publiés lundi 28 janvier (évolution par rapport au vendredi précédent). Prix de l'E85, selon le site Prixdubaril.com : 0,66€.

L'ANRP

Posté par jlbzt à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2019

Publicité des prix des actes médicaux et chirurgicaux à visée esthétique...

Médecine_esthétique

Pour toute prestation à visée esthétique, le praticien a l’obligation de remettre un devis détaillé au patient :

. Si elle comporte une anesthésie générale,

. Ou si son montant estimé est supérieur ou égal à trois cents euros.

Pour les prestations à visée esthétique n’entrant dans aucune de ces deux catégories, la délivrance d’un devis détaillé n’est obligatoire que sur demande du patient.

Le devis doit comporter les mentions suivantes :

. Date de rédaction ;

. Nom, adresse, numéro d’inscription au conseil de l’ordre des médecins, qualification dans une spécialité ou compétence en chirurgie esthétique délivrée par le conseil de l’ordre, existence (ou non) d’une assurance en responsabilité professionnelle garantissant le praticien pour l’acte prévu ;

. Nom, prénom, date de naissance et adresse du patient ;

. Lieu d’exécution de la prestation ;

. Nature précise de l’acte prévu et de l’anesthésie nécessaire, date proposée pour l’intervention ;

. Décompte détaillé, en quantité et en prix, de chaque prestation et produit nécessaire à l’acte, durée pendant laquelle sont assurés les soins postopératoires, somme globale à payer et durée de validité du devis ;

. Nombre de jours d’arrêt de travail à prévoir et nature des examens préopératoires indispensables ;

. Obligation pour le praticien de fournir le compte-rendu opératoire au médecin indiqué par le patient ;

. Indication que les dispositifs médicaux et les produits injectables à visée esthétique utilisés doivent être autorisés et que leurs références seront détaillées sur la facture ;

. Mention, pour les actes à visée uniquement esthétique, que les examens, l’intervention, les prescriptions et l’arrêt de travail ne seront pas pris en charge par l’assurance maladie.

Le devis, établi en double exemplaire et signé par le praticien, doit comporter la mention manuscrite suivante, datée et signée par le patient: «devis reçu avant la prestation. »

Lorsque le patient a décidé d’accepter le devis, il porte sur l’exemplaire du praticien la mention manuscrite suivante, datée et signée: «Devis accepté après réflexion.»

Le praticien a l’obligation de conserver le double du devis pendant deux ans.

Didier FABRE, Directeur Adjoint à la DD(CS)PP de la Drôme.

 

Posté par jlbzt à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Réforme des retraites...

Réforme des retraites2

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye assure que la future réforme des retraites ne modifiera pas l'âge minimum de départ en retraite. [

Mise à jour le 26 mars 2019 à 16h07. L'âge minimum de départ à la retraite ne sera pas changé avec la future réforme du système de retraite. Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites l'a répété une nouvelle fois au Journal du Dimanche. Sur France Inter, le Haut-Commissaire à la réforme des retraites a expliqué qu'il ne toucherait pas à l'âge de départ à la retraite. Ce dernier va rester à 62 ans. "C'est écrit, il restera fixé à 62 ans (...), le contrat que nous avons engagé avec les partenaires sociaux ne change pas d'un iota", a-t-il expliqué. Toutefois, le nouveau système de retraite, par l'instauration d'une surcote des pensions à partir de 62 ans devrait inciter les Français à travailler plus longtemps.

Retraite et fonctionnaire

Le calcul de la pension des fonctionnaires va être modifié. Exit la prise en compte des 6 derniers mois pour calculer le montant de la pension. Le calcul devrait se faire sur l'ensemble de la carrière. Mais, nouveauté, les primes que les fonctionnaires peuvent recevoir seront prises en compte dans le calcul de la pension. Si cette piste de la réforme se confirme, les enseignants pourraient être les agents de la fonction publique les plus pénalisés car ils touchent peu de primes.

Retraite et pension de réversion

Si peu de détails ont été donnés, les pensions de réversion devraient être conservées dans le nouveau système universel de retraite. L'évocation d'une possible suppression des pensions de réversion au printemps dernier avait provoqué une véritable angoisse chez les retraités.

EN ATTENTE DES DECISIONS EFFECTIVEMENT PRISES ISSUES DU « GRAND DEBAT » ???

L'ANRP.

Posté par jlbzt à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2019

Réglement intérieur Caisse de solidarité

PoigneeAu cours de la réunion du 15 mars 2019, des modifications ont été apportées à l'article 4  (secours décès) du présent règlement intérieur de la Caisse de Solidarité de l'ANRP.

 

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE DE SECOURS ET DE SOLIDARITE DE L'ANRP

 

Article Premier – OBJET :


Conformément à l'article 21 des statuts de l’Association Nationale des Retraités de la Police, une Caisse de Secours et de Solidarité fonctionne selon les dispositions du présent règlement intérieur.
Elle est destinée à venir en aide aux membres actifs (retraités, veufs et veuves) dans le besoin. Elle peut également contribuer à tout acte de solidarité envers une personne ou un groupement présentant un cas social digne d'intérêt.


Article 2 – BENEFICIAIRES :


Tous les membres actifs, retraités, veufs et veuves, à jour de leurs cotisations peuvent bénéficier des avantages de la Caisse de Secours et de Solidarité dans les conditions fixées par l'article 4. Il est précisé à ce propos que l'adhérent n'est plus à jour de sa cotisation si un délai de six mois s'est écoulé depuis le moment où il a été invité à la régler. Dans ce cas, il perd tous ses droits aux avantages de la Caisse de Secours et de Solidarité.

 

Article 3 – FINANCEMENT :

La Caisse de Secours et de Solidarité est alimentée par des versements de la trésorerie de l’Association au fur et à mesure de ses besoins, ainsi que par des dons éventuels.

Article 4 – PRESTATIONS :


La Caisse de Secours et de Solidarité assure les prestations ci-après :

 a) Secours décès :

En cas de décès du membre actif  « retraité(e) », le conjoint (mariage-concubinage-pacs) ou à défaut, le ou les enfants issus de l'union précitée, reçoit le secours décès dont le montant est fixé chaque année par le Bureau National.
En cas de décès d'une veuve adhérente ou d'un veuf adhérent, un secours pourra être versé aux enfants issus de l'union du couple égal au montant forfaitaire.
Le règlement de ce secours est effectué au vu d'un document officiel attestant l’union ou la filiation à la personne justifiant de la qualité de bénéficiaire.
Le droit au secours décès est acquis dès la fin de la première année de cotisation à condition que l’adhésion ait été souscrite avant l’âge de 70 ans. Au-delà de cet âge, le minimum de cinq ans sera requis conformément aux statuts.
Ce droit est également ouvert en cas de décès accidentel, survenu au cours de la première année d’adhésion.
Ces dispositions n’ont pas d’effet rétroactif.
Il reste entendu que la dérogation dont dispose le Bureau National permet d'intervenir le cas échéant.

 

 b) Secours exceptionnels :

Lorsqu'un cas social est présenté par une section ou par un membre actif isolé, la Caisse de Secours et de Solidarité peut attribuer un secours exceptionnel. Dans le second cas, et si nécessaire, la section sera appelée à donner son avis.
Le montant maximum des secours exceptionnels aux membres actifs est fixé chaque année par le Bureau National qui peut dépasser ce montant dans certains cas particuliers justifiés.
Le droit aux secours exceptionnels est acquis pour un secours éventuel dans le cadre du paragraphe (d) du présent article après une année d'adhésion.

 

 c) Prêts :

La Caisse de Secours et de Solidarité peut accorder des prêts aux membres actifs qui en font la demande. Il n'est pas perçu d'intérêt.
La décision en est prise après examen des motifs exposés par l'intéressé. Le montant maximum de ces prêts est fixé chaque année par le Bureau National en fonction des situations délicates pour des cas sociaux graves et aussi des disponibilités de la caisse.
Le remboursement doit en être effectué dans le délai d'une année par tranches d'un quart tous les trimestres.
Il n'est pas attribué un nouveau prêt, sauf cas exceptionnel auquel pourrait répondre favorablement le Bureau National, tant qu'un délai d'une année ne se sera pas écoulé après le total remboursement du précédent.

 

 d) Secours divers :

Les secours prévus à l'article Premier et ne concernant pas les membres actifs sont accordés après examen du cas social en cause, par le Bureau National qui en détermine le montant.

 

Article 5 - GESTION-ADMINISTRATION :

Conformément à l'article 21 des statuts de l’Association Nationale des Retraités de la Police, la gestion et l'administration de la Caisse de Secours et de Solidarité sont placées sous la responsabilité du Président National, mandataire du Bureau National.
Un chapitre du rapport financier fera connaître à chaque Assemblée Générale la situation financière de la Caisse de Secours et de Solidarité.

 

Article 6 - CAS PARTICULIERS :

Tous cas non prévus par le présent règlement intérieur et pouvant faciliter le fonctionnement de la Caisse de Secours et de Solidarité, comme sa saine gestion, sont laissés à l'appréciation du Bureau National et à sa décision, à charge pour lui d'en rendre compte à l’Assemblée Générale suivante.

Barème proposé pour l'application du présent règlement intérieur : 

-       Secours décès (à partir du 01.01.2019) ………...    500,00 Euros (cinq cent euros).

-       Secours exceptionnel (à partir du 01.01.2019)...  750,00 Euros (sept cent cinquante euros).

-       Prêt maximum (en fonction des disponibilités de la caisse).

Le présent règlement intérieur de la Caisse de Secours et de Solidarité annule tous les précédents.
Il a été adopté à notre Assemblée Générale extraordinaire du 17 mai 2006.
Il a été modifié par le Bureau National le 11 septembre 2007 conformément à l’article 4.
Il a été modifié par le Bureau National le 10 juin 2009 en son article 4 section a), premier et troisième paragraphes.
Modifications adoptées par le Bureau National du 15 septembre 2009.
Modifications adoptées par le Bureau National du 12 janvier 2010 (augmentation du secours décès).
Modifications adoptées lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 15 janvier 2019 (augmentation du secours décès).
Modifications adoptées lors de la réunion du Bureau National du 15 mars 2019 (attribution du secours décès).

 

ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES DE LA POLICE
26, Rue Sainte-Félicité
75015 PARIS


Fait à Paris le 15 mars 2019

Le Président National, Camille MARILLER

Posté par jlbzt à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mars 2019

TVA sur les taxes : l'UFC-Que choisir relance le débat...

Taxes_humour

L'association réclame la fin de cette double peine qui, sur les seules factures d'énergie, coûte 4,6 milliards d'euros par an aux consommateurs. Une double peine. C'est ainsi que l'UFC-Que Choisir qualifie la pratique qui consiste à appliquer de la TVA sur de nombreuses taxes.

Une pratique prévue dans le CGI
De fait, les clients ne le savent pas toujours mais la TVA ne concerne pas uniquement les biens et services qu'ils achètent. Certaines taxes sont également soumises à la TVA. C'est par exemple le cas de la TICPE sur les carburants ou de la CSPE sur les factures d'électricité.  Cette pratique est prévue à l'article 267 du code général des impôts qui précise que l'assiette de la TVA comprend « les impôts, taxes, droits et prélèvements de toute nature » en plus des biens et prestations taxables.  Il n'empêche que cela a de quoi dérouter plus d'un client, car intégrer des taxes dans l'assiette de la TVA revient à faire payer une taxe sur une taxe.

Un impact loin d'être négligeable
Cette pratique n'est en rien symbolique. L'UFC-Que Choisir estime que le surcoût annuel pour les ménages est de 4,6 milliards d'euros pour les seules factures d'énergie. Dans le détail, l'association évalue l'impact à 14 centimes sur un litre d'essence, à 31 euros sur une facture annuelle de gaz et à 62 euros par an pour une famille chauffée au fioul.

Rendre du pouvoir d'achat aux clients
Dans un communiqué publié ce jeudi 14 mars, l'UFC-Que Choisir réclame donc la fin de « cette aberration fiscale », c'est-à-dire la fin de l'assujettissement des taxes à la TVA. Alors qu'a été annoncée une hausse de 5,9% des tarifs réglementés de l'électricité, cela permettrait de réduire de 80% l'inflation attendue sur les factures. 

La carte du Grand débat national 
LR avaient déposé une proposition de loi allant dans ce sens. Sans grande surprise, cette suggestion de l'opposition n'avait pas connu de suites positives. L'UFC-Que Choisir inscrit pour sa part sa démarche dans une autre voie. Rappelant le souhait de nombreux Français d'obtenir plus d'équité fiscale, elle indique formuler sa proposition dans le cadre du Grand débat national initié par le gouvernement.

(Source : article paru le 14/03/2019 dans  la presse).

Posté par jlbzt à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2019

Bienvenue à Mdme BONZOM et hommage à Jean BONZOM, "grand flic"

Madame Claudine BONZOM, épouse de Jean BONZOM, Contrôleur Général Honoraire de la Police Nationale, décédé le 15 mars 2018, nous a rejoint au sein de notre  Association. En application de l’article 4 de nos statuts, elle est inscrite comme « adhérente active », bénéficiant des prestations figurant dans notre règlement intérieur.
Nous lui  adressons tous nos remerciements avec tous nos vœux de bienvenue parmi nous, au sein de l’ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES DE LA POLICE, dont l’objectif principal est la solidarité et le soutien de tous nos retraités et de leurs familles.
En ce jour anniversaire du décès de son époux, nous tenons à rendre un bien modeste mais sincère hommage à ce « grand  flic » en rappelant les propos élogieux, dont ci-dessous un court extrait, de Mr Jacques MERIC, Directeur Général de la Police Nationale :

BONZOM

« Ta carrière a été exemplaire. Tu avais commencé par l'école, O combien difficile, des commissaires adjoints de la PP. Tu avais fait ton tour des quartiers parisiens et de la proche banlieue. Tu avais été, surtout, le secrétaire du directeur PJ, le redoutable et redouté Max FERNET, poste que tu avais occupé plusieurs années. Et puis il y a eu Boulogne (14 ans), Nanterre et Bobigny comme directeur départemental et l'IGS pour terminer. »

En ce 15 mars 2019, au nom de l’ANRP, des Administrateurs et membres du Bureau National et de la Commission de Contrôle Financier, je vous adresse, ainsi qu’à vos quatre enfants et à leurs familles, nos sincères condoléances.

Le Président National, Camille MARILLER.

Posté par jlbzt à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2019

Décès au cours du 1° trimestre 2019

Deces-livre

Au cours du premier trimestre 2019, nous avons eu à déplorer le décès de plusieurs de nos adhérents :

Mesdames :
- BUC Berthe, de Castres (81), adhérente depuis le 28/01/1975
- SIMEONI Yvonne, de Castres (81), adhérente depuis le 11/09/1991

Messieurs : 
- BEURRET Jean-Roger, de Belfort (90), adhérent depuis le 30/12/1975
- COLOMBINI Jules, de Tallone (20), adhérent depuis le 27/02/2018
- MACERA Vincent, de St-Cannat (13), adhérent depuis le 01/01/1974
- LAURENS Gilbert, de Verniolle (09), adhérent depuis le 10/10/2005

Le Président national, au nom de tous les membres du Bureau de l'ANRP, présente aux familles dans la peine ses sincères condoléances.

JLB

Posté par jlbzt à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]