ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES DE LA POLICE

28 juin 2016

REMERCIEMENTS... DEPART...

Camille_dernière

Chers collègues,

Chers adhérents, retraités de la police et bienfaiteurs,

L’heure de quitter notre Association est venue pour moi. Il est important de pouvoir exprimer ma reconnaissance et mon estime à toutes celles et à tous ceux qui m’ont apporté leur soutien sincère, leur amitié, avec cet esprit de fraternité et de solidarité qui est la devise de cette Association.

J’avais prévu de faire mes adieux lors d’un traditionnel pot amical à l’issue de notre Assemblée Générale du 24 mai 2016, mais cela ne s’est pas réalisé pour les raisons non « commentables » que vous connaissez.

Faire ses adieux à des amis et collègues avec qui on a partagé de beaux moments et dire au revoir à son équipe est un exercice émotionnel qui me remplit de sentiments forts d’une grande sincérité.
Dire au revoir en quelques mots d’amitié sincères n’est pas dénué d’émotion et de tristesse pour moi.

Une page se tourne après plus de trois décennies d’ASSOCIATION NATIONALE DE RETRAITES DE LA POLICE, dont plus de onze années de responsabilité, et en écrivant ces quelques mots, je sens mon cœur battre un peu plus rapidement. Ce fut pour moi un  privilège extraordinaire mais aussi une grande responsabilité, celle de maintenir cet esprit de solidarité, d’amitié et de franchise.

Je veux vous dire un  grand « MERCI » mais il est vrai que sans l’appui et le soutien sincère de beaucoup, ma  tâche aurait été encore plus difficile.
C’est pourquoi je tiens tout particulièrement à remercier le personnel administratif qui, durant cette longue décennie, m’a aidé énormément. J’ai toujours apprécié la précision de leur travail, leur discrétion et leur compétence, qualités inexistantes chez certains plus portés sur la  critique, l’incompétence et l’ignorance.

C’est aussi avec beaucoup de sentiments fraternels et amicaux que je  m’adresse à l’équipe du Bureau National qui m’a accompagné durant  ces dernières années et dont la quasi-totalité prend le même « train »  que moi pour mon départ.
MERCI JEAN LUC, MERCI CHRISTIAN, MERCI ROLAND et UNE GROSSE BISE à MARIE-LOUISE.

Mais aussi MERCI à toi MICHEL qui a su « reconquérir PARIS et l’Ile  de France » et redonner à cette section toute son importance. Il est vrai que tu as apporté tout ton savoir, toute ta compétence, toute ton énergie et surtout toute ton intelligence, qualité, il est vrai, peu appréciée et peu admise par certains dont le QI manque de vitamines.

Il est certain que beaucoup ont œuvré avec tout leur cœur et toute leur  énergie pour que notre « ANRP »  ait sa  place dans notre société. Je les remercie et demande leur indulgence car je ne peux tous les citer, tant ils sont nombreux. Michel AUTIE, Lucien BARBE et tant d’autres…

J’ai également une pensée pour nos adhérents BIENFAITEURS pour qui la solidarité n’est pas un vain mot. J’ai fortement été sensible à leur aide, à leur soutien qui s’est souvent manifesté par des renseignements et des écrits pour notre blog. MERCI M. FABRE, MERCI A VOUS TOUS !

En  disant  «AU REVOIR» à tous mes amis, je formule mes vœux pour que notre Association perdure avec une nouvelle équipe fortement motivée.

                                               LE PRESIDENT NATIONAL SORTANT,

                                      Camille MARILLER.

Posté par jlbzt à 10:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


16 juin 2016

Hommage à deux jeunes collègues lâchement assassinés...

"INDIGNEZ-VOUS". Le célèbre best-seller de Stéphane HESSEL, grand intellectuel français est  encore une fois d'actualité et résonne fortement dans nos têtes et dans nos cœurs en apprenant l’assassinat de nos jeunes collègues Jean Baptiste SALVAING et sa compagne, Isabelle SCHNEIDER.

Police 1

Cet acte abject commis lâchement devant un enfant de 3 ans bouleverse et provoque plus que de l’indignation.
L’ASSOCIATION NATIONALE DES RETRAITES  DE LA POLICE s'associe à la peine et au chagrin de leurs familles et de leurs collègues.

Nous tous, les "Anciens", souhaitons que tous les gestes de solidarité d'engagement de mise hors d'état de nuire des "voyous", auteurs ou complices de tous ces actes de barbarie, ne soient pas de simples mots de circonstances, mais bien une volonté de redonner à la police le respect et le soutien qu'elle mérite, en luttant sans faiblesse contre toutes les formes de délinquance.

OUI, NOUS SOMMES INDIGNES par cette  agression et par tous les actes, devenus de plus en plus fréquents, commis contre des policiers.
Que les familles des victimes de cet acte soient assurées de notre soutien.

Le Président National, Camille MARILLER,
Les Membres du Bureau National, les Administrateurs, tous les Membres.

Posté par jlbzt à 12:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2016

Modernisation de la justice au XXI° siècle...

Volant automobile

ON PEUT LIRE DANS LA PRESSE DES ARTICLES, CONCERNANT LE NOUVEL ARTICLE L.311/1/1  DU CODE DE LA ROUTE, AINSI INTITULES :

« Voitures connectées... aux forces de l'ordre... », « Les forces de l’ordre auront accès aux données générées par nos voitures pour constater une infraction... », « Les automobilistes traqués comme des délinquants ... ».

Ce projet de loi « modernisation de la justice au XXIème siècle » qui est passé en première lecture à l’Assemblée nationale le 24 mai dernier, serait, en effet une véritable polémique, car il est prévu d’améliorer la répression de certaines infractions routières et surtout de mettre en place un véritable système de surveillance des véhicules, selon M° Antoine Chéron, avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC. En vertu du nouvel article L. 311-1-1 du Code de la route, les agents compétents pour rechercher et constater les infractions routières, principalement les officiers, agents de la police et de la gendarmerie devraient bientôt avoir « accès aux informations et données physiques et numériques embarquées du véhicule."

Les autorités pourront lire dans l'historique de nos voitures comme dans un livre ouvert... Aujourd’hui, presque toutes les clés de voitures sont devenues des boîtiers qui contiennent toutes les données embarquées de la voiture, c’est-à-dire leur géolocalisation, leur vitesse, le nombre de ceintures bouclées, etc. Les avancées technologiques de l’industrie automobile sont immenses et les voitures sont de plus en plus connectées. Plus leur digitalisation avance ? Donc, plus d’informations sur notre conduite. Ce serait comme si dans nos voitures il existait des radars virtuels et omniprésents. D'autant que les voitures neuves embarquent de plus en plus de données...
Selon, les services de Sécurité routière du ministère de l’Intérieur, l’article L. 311-1-1 du Code de la route ne ferait que « faciliter le travail des forces de l’ordre dans le contrôle du numéro de série d’un véhicule afin de vérifier que celui-ci est bien autorisé à circuler »

D’après l’article 15bis B de ce  projet de loi , les autorités auraient désormais accès aux « informations et données physiques et numériques embarquées » dans chaque véhicule. Dans le cadre  de vérification du respect des règles de sécurité, les informations sur le comportement des automobilistes pourront même être transmises aux compagnies d’assurances, qui ne manqueront pas de les utiliser afin, par exemple, de surtaxer ceux qu’elles estimeront les plus dangereux. Selon le communiqué de presse du 31 mai 2016 les forces de l’ordre auraient déjà commencé à développer et expérimenter des outils d’identification numérique en se connectant sur la prise de diagnostic « On Board Data », dite OBD dont sont dotés tous les véhicules depuis 2004.
Or la voiture est considérée comme un lieu privé, précisent certaines sources...

Après la loi sur le Renseignement votée il y a un an et qui permet de contrôler les courriers électroniques et les communications téléphoniques des Français, cette réforme est considérée par certains comme « une dérive totalitaire » s’immisçant dans la vie privée des citoyens et notamment dans leur véhicule personnel. C’est la marche  vers le 21eme siècle…..

L'ANRP

Posté par jlbzt à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les paiements par carte bancaire sans contact...

Elles sont apparues. en 2012 et aujourd’hui en France, 2 cartes sur 3  sont dotées et      équipées d’une technologie sans contact,  permettant  de régler un achat avec une carte bancaire sans avoir à taper votre code,. En 2017, selon  le Groupement des Cartes Bancaires  tous les porteurs de CB pourront disposer de ce mode paiement sur leur carte.  La carte bancaire reste le moyen de paiement préféré des français, mais malgré  développements technologiques du sans contact, les paiements par smartphones restent modestes en France, en raison des problèmes de sécurité des transactions et aux risques de fraude.

La sécurité du paiement sans contact La puce présente sur une carte sans contact utilise le niveau le plus élevé de cryptographie ainsi que les dernières technologies de cartes à puce. Ainsi, la sécurité du paiement sans contact est assurée. De plus, en cas de perte ou vol, soyez rassuré : après avoir atteint un nombre de paiements sans contact consécutifs entre 50 et 100€, avec la CB la banque demande d’insérer la carte et de saisir  le  code confidentiel pour vérifier l’identité du titulaire. Ainsi, ce système permet d’éviter les fraudes à la carte bancaire.
Il est impossible que des transactions soient effectuées à l’insu du titulaire. En effet, hors du périmètre du terminal de paiement, la fonctionnalité sans contact de la  carte ou du  mobile reste inactive. Il n’y a donc aucun risque de paiement involontaire. Il est également impossible de  voler les informations bancaires personnelles car elles  sont toutes cryptées. et   le risque de créer une  copie  de la piste ou du cryptogramme visuel de la carte, nécessaire aux paiements sur internet,  n’existe pas.

ATTENTION AU PIRATAGE.

La sécurité du paiement sans contact est certaine mais il faut faire attention au piratage. Ces cartes seraient fortement exposées au piratage, notamment dans les poches arrières des pantalons des hommes. Pas de panique, des étuis anti-piratage existent.

Vol ppoche

En effet certains « pirateurs » opèrent notamment dans les métros avec un appareil à CB, sorte de terminal de paiement électroniqueIls paramètrent un paiement de moins de 20 euros, et s'approchent de la poche ou se trouve votre  carte bancaire, Vous êtes débités...

Que Choisir précise qu’il suffit d'approcher ce terminal de paiement électronique tout près de la carte. En moins d'une demi-seconde, on peut récupérer toutes les données non cryptées,dont les numéros inscrits au recto et la date d'expiration, qui s'affichent sur l'écran". Les cartes disposant d'une fonction de paiement sans contact seraient donc fortement exposées au piratage, selon UFC. Pour y remédier, les banques ont mis pour bloquer les ondes des étuis anti-piratage à la disposition des clients. "C'est efficace. Cela revient à loger la carte bancaire dans une cage Faraday qui bloque les ondes... Ces étuis sont également disponibles dans les commerces et sur les sites marchands.

L'ANRP

Posté par jlbzt à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2016

Peut-on fumer en voiture ?

 

Défense de fumer

Vérifié le 29 février 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

A cette question, souvent posée la réponse est la suivante :                                 

Oui c'est possible, mais il est interdit à tous les occupants d'un véhicule de fumer en présence d'un mineur. Le fait de fumer dans une voiture en présence d'un mineur est puni de l'amende pouvant aller jusqu'à 450 € (en général, il s'agit d'une amende de 68 €).

Textes de référence :                                                                                                           

Code de la santé publique : articles L3511-1 à L3512-26   Article L3511-7-2

Code pénal : articles 131-12 à 131-18

Contraventions encourues : Donc, si fumer au volant n’est pas interdit, le Code de la route prévoit bien une amende de 35 euros pour les automobilistes qui ont les mains occupées par un téléphone, un GPS, un sandwich ou une… cigarette. La frontière entre interdiction et autorisation est poreuse !  L’article R 412-6 du Code de la route  oblige notamment le conducteur à avoir les deux mains posées sur le volant.  "Fumer n’est pas interdit par le Code de la route et aucun texte ne réprime cette pratique. La jurisprudence retient deux critères : le temps passé à effectuer un geste au volant et l’encombrement de l’objet éventuellement utilisé."

D’après une enquête menée en 2014 par la Fondation belge contre le cancer, une grande partie de la population est en faveur d’une interdiction de fumer en voiture : 67% des personnes interrogées se rallient à l’idée et même 55% des fumeurs interrogés s’y déclarent favorables.

Huit bonnes raisons de ne pas fumer en voiture :

De plus en plus de pays interdisent de fumer en voiture, surtout en présence d’enfants. En Belgique et ailleurs, les associations antitabac font pression sur les autorités pour qu'elles légifèrent en ce sens. Il y a de bonnes raisons à cela.

1° - Fumer dans une voiture produit une très forte concentration de fumée et une concentration de substances cancérigènes de 11 à 27 fois supérieure à celle qu’on retrouve quand on fume à la maison. Et plus on a fumé dans la voiture, plus forte sera la concentration de particules fines.
C’est nocif pour le fumeur et ses passagers. L’ouverture des fenêtres ou d’autres formes de ventilation ne sont pas suffisantes pour éliminer ces substances.

2° - Le tabagisme passif augmente le risque de cancer du poumon de 20 à 30%. Les autres risques du tabagisme passif sont notamment les maladies cardiaques, l'infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou les infections respiratoires, sans compter, chez les femmes enceintes, le risque de faible poids à la naissance de leur bébé.
Pour la fumée de tabac, il n'y a aucune dose minimale de sécurité. À faibles concentrations, les effets indésirables se produisent déjà.

3° - Le tabagisme passif est malsain pour tout le monde, mais les enfants sont particulièrement sensibles à la fumée du tabac. Exposés à un environnement enfumé, ils inhalent plus de substances toxiques que les adultes et sont plus sensibles à leurs effets. Ils respirent plus rapidement et absorbent plus de polluants vu leur taille et leur poids. Leur système immunitaire, leurs poumons et l'ensemble de leurs voies respiratoires sont encore en développement et leur sensibilité est plus grande aux mutations cellulaires. Le tabagisme passif les rend plus vulnérables aux symptômes et troubles respiratoires (comme la respiration sifflante, la pneumonie, la bronchite chronique) et aux infections de l’oreille. Il aggrave l’asthme et augmente également le risque pour eux de développer plus tard un cancer et des maladies cardiovasculaires. Chez les jeunes enfants, le risque de mort subite augmente.

4° - Une partie de la fumée adhère aux surfaces. Elle imprègne les sièges et le revêtement de sol. Elle s’accroche au plafond et aux poignées de portes. La contamination des passagers par le tabac continue ainsi même quand le fumeur ne fume pas et quand la fumée semble avoir disparu. Les particules de fumée qui ont été libérées peuvent perdurer des heures, des semaines et des mois. C’est ce qu’on appelle le tabagisme de troisième main.
Les jeunes enfants ont davantage de contacts physiques avec le sol et d’autres surfaces où les particules de fumée se sont accumulées. Et ils font plus de mouvements de la main à la bouche.

5° - Quand les enfants grandissent dans un environnement où on a régulièrement fumé, le risque qu’ils fument eux-mêmes est trois fois plus élevé. Sans doute l’exemple des parents joue-t-il un rôle, mais l’exposition à la fumée de cigarette elle-même aurait une influence sur la sensibilité et la dépendance à la nicotine.

6° - Contrairement aux adultes, les enfants n’ont la plupart du temps pas la possibilité de décider de monter ou non dans une voiture enfumée. Certainement pas quand ils sont petits.

7° - La mesure d’interdiction de fumer dans la voiture  aurait un effet de sensibilisation .Le nombre de fumeurs est ainsi progressivement diminué, tout comme celui de fumeurs qui fument encore à l’intérieur ou en présence d’autrui. Une recherche récente menée en Angleterre sur l’impact des mesures anti-tabac a montré que l’interdiction de fumer dans les endroits publics a eu une forte influence sur la mortalité périnatale.

Une interdiction de fumer dans les voitures quand on y est accompagné d’enfants contribuera à ce que les gens fument moins dans la maison face à leurs enfants.

8° - Fumer dans la voiture est également mauvais pour la sécurité routière. Cela ne provoque pas seulement des distractions, à l'instar des appels de GSM ou des SMS, mais cela aurait également un effet légèrement hypnotique qui réduit la concentration. (publié le : 10/04/2016 , mis à jour le 09/04/2016 par AddThis Sharing Buttons)

AUTRES INFRACTIONS MECONNUES DU CODE  DE LA ROUTE :

Rouler trop lentement, manger en conduisant, empiéter sur un passage piéton… La majorité des automobilistes ignore que ces comportements constituent des infractions au Code de la route. Aussi étonnant que cela puisse paraître, manger un jambon-beurre au volant peut en effet coûter jusqu’à 150 euros !

                                                        L’ANRP

Posté par jlbzt à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 juin 2016

Un hoax ? Ques aco ?

Hoax

Ce mot "hoax" un peu barbare, ce terme énigmatique provient du langage courant et signifie canular. Il prend aujourd'hui une forme électronique et se joue des frontières et de la distance pour parvenir directement sur nos écrans.
Les "hoax" prennent toutes le formes : fausses alertes aux virus, fausses chaînes de solidarité, fausses promesses, fausses informations...
Certains ont reçu un courrier électronique les alertant d'un nouveau type de virus. Le réflexe est donc de renvoyer au plus vite le message à toutes ses connaissances, lesquelles feront exactement la même chose et ainsi de suite jusqu'à ce que le message fasse plusieurs fois le tour du monde ! Vous avez été piégé.
Ces hoax sont porteurs de risques bien plus grands, sans pour autant représenter un danger pour notre ordinateur, nos finances ou notre destin. Les risques des canulars de l'Internet résident ailleurs, mais sont néanmoins bien réels :
- désinformation et atteinte à l'image,
- encombrement des réseaux,
- fausses alertes : un risque de lassitude et un risque de perversion.

Plusieurs sites existent permettant de vérifier les informations suspectes reçues :
http://hoaxbuster.com ou http://secuser.com/actu/index.htm ou http://hoaxkiller.fr

Il faut les utiliser pour éviter de renvoyer certaines rumeurs à vos connaissances.

L'ANRP

Posté par jlbzt à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2016

HALTE A LA HAINE ANTI-FLICS

Police Nationale

Aujourd'hui, 18 mai, les policiers de France manifestent contre la haine anti-flics ! Les Anciens savent combien la tâche des policiers est aujourd'hui bien difficile et tiennent à leur apporter tout leur soutien. La police est appréciée de 82% de la population française. Pourtant, on n'a jamais vu dans les temps passés autant de policiers, CRS et gendarmes blessés au cours de manifestations. C'est tout à fait anormal et l'ANRP s'associe de tout coeur à leur mouvement.

L'ANRP.

Posté par jlbzt à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2016

Location (vacances) d'un gîte meublé en Alsace

Notre adhérent Bernard  DAUB, Commandant  de Police  en retraite,  demeurant  à SAINTE CROIX AUX MINES 68160 HAUT-RHIN, localité de 2.000 habitants, aux pieds des VOSGES - REGION : LE VAL D’ARGENT, propose en location, dans le cadre de la « MAISON POLICE », à des couples de retraités notamment de la région parisienne, UN GITE MEUBLE , attenant à sa maison d’habitation, d’une  surface de 30m2, comprenant une cuisine équipée, une chambre à coucher et une salle de bains avec douche.

Les conditions de location, les photos et tout renseignement complémentaire peuvent être obtenus auprès de notre adhérent dont les  coordonnées figurent ci-dessous :

M. DAUB Bernard - 10b rue du Moulin - 68100 STE CROIX AUX MINES
TEL  03 89 58 72 90 ---- 06 81 00 13 34 – bernard.daub@orange.fr

                                      L’ANRP

 

Posté par jlbzt à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2016

DEMARCHAGE TELEPHONIQUE

Téléphone portable

Monsieur  Didier FABRE, nous  apporte, suite à notre article sur le sujet, un excellent complément, des précisions et surtout des éléments pour lutter efficacement contre le  démarchage téléphonique intempestif.  

Démarchage téléphonique
Nous avons tous été appelés un jour par un démarcheur pour des travaux de rénovation, les énergies renouvelables ou un cadeau à aller chercher en couple dans un magasin.
Agacés, nous nous sommes peut-être inscrits sur la liste Pacitel, mais sans grande efficacité.
Or, l’article L.121- 34 du Code de la Consommation dispose que :
- les consommateurs qui ne souhaitent pas faire l’objet de prospection commerciale par téléphone peuvent s’inscrire gratuitement sur une liste d’oppostion,
- il est interdit aux professionnels de démarcher par téléphone les consommateurs inscrits sur cette liste.
Un arrêté du 25 février 2016 a désigné comme gestionnaire de la liste d’opposition :  

La société OPPOSETEL
92-98, boulevard Victor Hugo à 92110 Clichy-

A partir du 1er juin prochain, les consommateurs pourront s’inscrire gratuitement sur cette liste par courrier ou sur le site www.bloctel.gouv.fr

L’inscription sera effective dans les trente jours et valable trois ans.
Trois mois avant la fin de cette période, les consommateurs seront contactés pour savoir s’ils souhaitent se réinscrire ou non.

Attention : sont concernés les numéros de téléphone fixe et mobile, mais pas les SMS.

Le professionnel qui ne respectera pas l’interdiction s’exposera à une amende administrative de 15 000€ pour une personne physique (75 000€ pour une personne morale).

En cas de problème : s’adresser à la DD(CS)PP de son département.

                                                                                      Didier FABRE

Posté par jlbzt à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2016

L'UNION SACREE...

Liberté guidant le peuple
Eugène Delacroix

L’Histoire nous a appris que l’union nationale n’est possible en France que lors de courtes périodes d’extrême tension. L’union sacrée des Français s’est réalisée en 1804, 1914, 1945, 1958. Cette union sacrée des Français est le meilleur et peut-être le seul remède contre le risque de conflits internes.

Halte à la haine anti-flic

Le syndicat Alliance s’indigne de cet acharnement irresponsable à vouloir faire croire que « les policiers sont des brutes sauvages qui frappent aveuglément sur la jeunesse » et dénonce « cette démagogie idéologique qui prône la haine et la violence contre la police républicaine ».

« 300 policiers et gendarmes blessés en deux mois. Les forces de l’ordre sont fortement mobilisées pour encadrer les manifestations contre la réforme de la loi travail, émaillées de violences et rythmées par des slogans du type « Tout le monde déteste la police ».

LA QUASI TOTALITE DES SYNDICATS APPORTENT LEUR SOUTIEN AUX POLICIERS QUI PAYENT UN LOURD TRIBU POUR ASSURER LA SECURITE DE TOUS ET PRESERVER LES DROITS FONDAMENTAUX DE NOTRE DEMOCRATIE.

LES ANCIENS DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA GENDAREMERIE, AINSI QUE LEURS NOMBREUX AMIS APPORTENT LEUR SOUTIEN TOTAL A LEURS JEUNES COLLEGUES, LESQUELS MERITENT LE RESPECT DE TOUS. ILS S’INDIGNENT DU COMPORTEMENT DE CETTE MINORITE QUI SE VEUT « ANTI FLIC » MAIS QUI VIENT SOLLICITER LE SECOURS ET LA PROTECTION DE NOTRE POLICE AU MOINDRE  SOUCI OU PETIT BOBO.

Le Président National.

Posté par jlbzt à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]